0

Review Triangle of Sadness

Un film fou, qui aurait pu être encore mieux en ayant choisi d’aller jusqu’au bout de sa  folie. Vainqueur de la Palme d’or à Cannes 2022.

Après la Fashion Week, Carl et Yaya, couple de mannequins et influenceurs, sont invités sur un yacht pour une croisière de luxe. Tandis que l’équipage est aux petits soins avec les vacanciers, le capitaine refuse de sortir de sa cabine alors que le fameux dîner de gala approche.

Ruben Östlund (« The Square ») entreprend de disséquer les différentes couches sociales  et de montrer comment les rôles changent quand la société change. Mais le film est bien plus qu’une analyse anthropologique. Le scenario tient la route avec une scène de diner, digne d’un sketch des Monty Pythons, et une discussion philosophique et politique délirante. On regrettera la longueur du film même si les scènes qui se déroulent sur le bateau sont particulièrement réjouissantes.

Charlbi Dean Kriek, malheureusement décédée brutalement  juste avant la sortie du film, en est le cœur. Harris Dickinson joue un personnage plus complexe qu’il en a l’air, à la fois sensible et prêt à tout pour survivre, Dickinson se distingue dans ce rôle qui aurait pu être très unidimensionnel. Les vraies stars du film sont le duo Zlatko Burić et Woody Harrelson dans une discussion inoubliable entre capitaliste et communiste. Dolly De Leon et Vicki Berlin se distinguent aussi , la première en femme  farouche et la deuxième avec un moral à tout épreuve.

Stanley Berenboom

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *