0

Amazon Prime Review: One Night in Miami

Quatre  légendes américaines qui ont joué un rôle dans le mouvement des droits civiques se retrouvent dans une chambre d’hôtel. Que peuvent-ils se dire ? Tel est le pitch de ce film basé sur la pièce éponyme de Kemp Power

Un récit fictif inspiré de la nuit historique que ces quatre personnages hors normes ont passé ensemble. Où l’on retrace les luttes auxquelles ces hommes ont participé et le rôle essentiel qu’ils ont joué  dans le mouvement des droits civiques et le bouleversement culturel des années 1960. Plus de 40 ans plus tard, leurs conversations sur l’injustice raciale, la religion et la responsabilité personnelle résonnent toujours de façon singulière.

Réalisé par Regina King (premier film) connue comme actrice (Oscar de la meilleure actrice secondaire pour « If Beale Street Could Talk »), elle réussit un film puissant, donnant à chacun des quatre personnages leur vision sur le mouvement et comment il a fait avancer la position des noirs américains. King ne tombe pas dans le piège du théâtre filmé. «  One Night in Miami » est rythmé et s’échappe habilement  du huit clos. Les dialogues sont pleins de nuances sans imposer une vision unique et rigide sur la situation tragique des Noirs américains dans les années 60s.

Les quatre acteurs, Kingsley Ben-Adir, Eli Goree, Aldis Hodge, Leslie Odom Jr., sont très bon avec une mention particulière pour Aldis Hodge, dont le jeu intelligent reflète son charisme naturel sans tomber dans le « théâtral ». On notera aussi des rôles pour le toujours impressionnant Lance Reddick et la réapparition de Beau Bridges dans un rôle surprenant.

Stanley Berenboom

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *