0

Tv-Review The Undoing

Le créateur de « Big Little Lies » revient avec un thriller matrimonial. Avec à nouveau Nicole Kidman dans le rôle principal. Composé de trois épisodes cette série ce passe dans les milieux aisés de New York, où les petits secrets peuvent avoir de grandes conséquences.

Thérapeute à succès sur le point de publier son premier livre, Grace Sachs a un mari aimant et un fils qui fréquente une école privée de prestige. Mais soudain, avec une mort violente, un mari qui disparaît et de terribles révélations concernant celui qu’elle pensait connaître, sa vie bascule…

David E. Kelley (« Big Little Lies », « Boston Legal », « Ally McBeal ») est un des créateurs de séries les plus prolifiques aux Etats-Unis. Le voilà de retour avec une minisérie de trois épisodes.  La série tente de mettre constamment le spectateur sur le mauvais pied, mais l’intrigue n’est pas le plus importante. Ici, ce sont les personnages qui attirent le plus l’intérêt. C’est surtout Hugh Grant et Donald Sutherland  sont extraordinaires. Un Hugh Grant méconnaissable, inquiétant et obscur. Donald Sutherland transforme par son jeu un personnage à priori sans grand intérêt en un des piliers de ces trois épisodes. Le personnage interprété par Nicole Kidman, par contre semble toujours errer dans une brume épaisse sans réfléchir à l’image de la thérapeute dont elle elle joue le rôle, toujours déboussolée, nécessitant l’aide de tout le monde.  Très bizarre.

Stanley Berenboom

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *