0

Review The Irishman

Faire un film sur la maffia semble simple mais beaucoup de réalisateurs choisissent la facilité et les clichés, livrant des films outrageusement dramatiques et violents. Martin Scorsese en grand maitre a compris qu’il faut mélanger avec talent l’histoire, les acteurs, une dose d’humour et, oui bon, un peu de violence.

La vie de Frank “The Irishman” Sheeran, soupçonné d’avoir fait disparaitre le dirigeant syndicaliste Jimmy Hoffa en 1975.

Martin Scorsese (« The Wolf of Wall Street”, “The Departed”, “Taxi Driver”) cherchait depuis longtemps à faire ce film. Mais sa principale difficulté était de dénicher les acteurs qui devaient interpréter Robert De Niro, Al Pacino et Joe Pesci jeunes. Grâce aux évolutions technologiques, il a décidé de les faire « rajeunir », un processus très coûteux (le budget du film avoisinerait les 175 million de dollars). Mais que Netflix a accepté de débourser. Attention,  le film ne restera que deux semaines au cinéma mais il est conseillé de le regarder sur grand écran car c’est tout simplement un chef d’œuvre. Pourtant le film est long, très long (3h30) mais pas moyen d’en émerger. Scorsese travaille dans la subtilité et l’humour. La cinématographie est merveilleuse et l’histoire merveilleusement écrite par le grand scénariste Steven Zaillian.

Scorsese a réussi à rassembler devant sa caméra trois monstres du cinéma Robert De Niro, Al Pacino et Joe Pesci dans une forme olympique. Les trois stars nous offrent des morceaux d’anthologie qui ne sont pas pour peu dans la grande réussite du film. On notera aussi les belles présentations de Ray Romano et Harvey Keitel dans un petit rôle.

Stanley Berenboom

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *