0

Review Dolor y Gloria

Pour son 21ieme film Almodovar s’est lancé dans un portrait intime et présenté comme autobiographique. Tout ce qu’on voit à l’écran n’est peut-être pas vrai mais si Almodovar ment, il le fait avec talent. Et il revient en force en nous racontant l’histoire d’un cinéaste « bloqué », incapable de poursuivre son œuvre. Joli paradoxe !

Le film se présente comme une série de retrouvailles après plusieurs décennies par un cinéaste en souffrance (physique et morale), certaines en chair et en os, d’autres par le souvenir. Sa vie d’enfant pauvre obligé de loger dans une caverne, ses premières amours, le portrait obsédant de sa mère, la mort, des acteurs avec qui il a travaillé jadis, les années 60, les années 80 et le présent. L’impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l’insondable vide face à l’incapacité de continuer à tourner.

Pedro Almodóvar (« Volver, « Julieta », « Todo sobre mi madre ») se dévoile à l’écran avec ce film tendre et introspectif. Il parvient toujours à promener le spectateur dans ses pensées et à lui faire admirer toutes ses  facettes. Mélancolique mais heureux sur un rythme soutenu grâce aux flashbacks vers sa jeunesse colorée, le film apporte la preuve que la solitude peut être vaincue grâce au partage artistique de ses sentiments. On notera la très belle mise en images, très lumineuse et colorée, qui fait contraste avec la solitude du personnage principal.

Antonio Banderas est extraordinaire, il livre un jeu calme, retenu mais rempli de tendresses et regrets. L’acteur espagnol a remporté le Prix de la Meilleur interprétation masculine à Cannes. Qui d’autre pouvait y prétendre ? On notera aussi la belle interprétation de Asier Flores dans le rôle du cinéaste enfant. Asier Etxeandia est poignant dans le rôle dans un acteur qui essaie de retrouver sa gloire d’antan et Penélope Cruz est grandiose comme à son habitude dans le rôle de la mère dans les souvenirs d’enfance du cinéaste. Elle rappelle étrangement Sophia Loren dans « La Ciociara »

Stanley Berenboom

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *