0

Review The Sisters Brothers

Drôle de famille ! Voilà un film lourd, fort, qui vous pèse toute la projection et qui, d’abord, éblouit par les qualités d’image, de décors, de reconstitutions d’époque et surtout de personnages admirablement campés par des acteurs tous hors pair. L’histoire est très complexe mais lisible malgré les méandres, les raccourcis, les simplifications qui parfois se résument à un échange de répliques, un regard fugace. Il faut suivre, et l’on n’est pas déçu, car le traitement scénaristique est dense, riche et sur de nombreux points, original dans un type de films très exploité déjà.

Bref, l’on ne s’ennuie pas parce que l’on est souvent surpris, mais aussi parce que le rythme, les alternances entre tension et transition, confrontations et attentes, tout cela nous porte à une forme de suspens qui sent la sueur, le crottin et la poudre.

Deux sujets sont entrelacés : une sombre histoire de famille et la poursuite d’orpailleurs sans scrupules. Et c’est là que mon adhésion au sujet est limitée : la violence, l’absence d’humanité, la loi du meilleur tireur, les rapports de forces, certes, cela nous rapproche de Tarantino et de cet univers qui exprime une ultra violence, une déshumanisation complète des rapports humains.

Est-ce bien nécessaire ? Et tout cela avec e.a. le bon argent du Tax Shelter amené par les frères Dardenne, oui, encore eux, attirés sans doute par le titre. Mais surtout le talent de Audiard.

Francis de Laveleye

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *