0

Review The Death of Stalin

Un film qui ressuscite une époque et surtout une forme d’humour rare et très appréciée. Nous sommes immergés à la fois dans un style d’une rigidité, d’une cruauté, d’un cynisme parfait et dans une ambiance à la Marx Brother, Monty Python, avec un peu du Dictateur de Chaplin en ceci que le sujet traité – certes d’une drôle de manière – est historique.

Il faut accepter les outrances de la caricature, les excès du jeu des acteurs, cette mise en image pour ” montrer ” qui ajoute à la sévérité bien de l’époque, dans des décors absolument incroyables d’une Babylone de rêve, hymne architecturale à la mégalomanie et au mauvais goût. Mais que l’on ne s’y trompe pas : beaucoup de ces décors sont londoniens…

Il y a des ” petites ” histoires qui disent sur la ” grande ” histoire tellement plus que Isaac Deutscher ou J’ai choisi la liberté de Victor Kravchenko qui ont été parmi les premiers à nous déciller le regard sur la réalité du vainqueur de Leningrad. Avant L’Aveu et autres ouvrages sur le goulag d’Alexandre Soljenitsyne e.a.

Un tel film devrait être vu par toute la jeunesse ambitieuse qui aspire aux pouvoirs, quels qu’ils soient. Le ridicule ne tue plus, heureusement peut-être : il n’y aurait plus de dirigeants sur cette planète. Mais le film si caricatural soit-il, ne plonge jamais dans le poujadisme du ” Tous pourris, tous corrompus “. Allez le voir en rêvant que dans la salle se trouvent réunis tous les dictateurs encore en exercice, même, surtout peut-être, ceux qui ont été élus…

Et étrangement, dans ce qui est donné comme informations sur les producteurs anglais et français, même chez Cinenews.be, nulle mention de la participation glorieuse d’un producteur belge qui n’est pas même mentionnée ! C’est le comble du détournement de fonds publics du Tax Shelter : être relégué dans le bas du générique, et puis oublié dans la communication ; c’est comme par une ” purge ” en union soviétique.

Francis de Laveleye

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *