0

Disney et ses princesses

La machine Disney ne s’arrête plus et on peut les comprendre. Walt Disney détient non seulement Pixar et Marvel mais aussi l’univers de Star Wars. Depuis quelques années leurs films d’animations telle que « Frozen » ou « Zootopia » sont à nouveau des grands succès. Mais le géant est toujours à la recherche de nouvelles idées et de nouvelles sources d’argent et voilà que leur département d’animation refait surface.

En 2010 le studio sort l’adaptation « Alice in Wonderland » en plein boum 3D et avec l’acteur le mieux payé du monde qui ne faisait (presque) que des succès : Johnny Depp. Avec Tim Burton aux commandes, le duo a surpris tout le monde et le film a passé le cap du milliard de dollars de recettes. Dans la tête des exécutifs de Disney, une nouvelle idée a jailli : Disney possède une bibliothèque impressionnante de films populaires d’animations que tout le monde a vus. Une manière de faire connaitre cette bibliothèque est de mettre sur pied des remakes avec des acteurs en vrai.  « Maleficent », « Cinderella », “The Jungle Book” et maintenant « Beauty and the Beast » sont les suites de cette décision. Le succès est au rendez-vous avec des revenus incroyables à part le Quak avec le deuxième « Alice in Wonderland ». Chez Marvel Studios, Universal, Fox, Paramount, Warner Bros et Sony ont été créés des ‘Shared Universes » : des films connectés l’un à l’autre dans lesquels les personnages apparaissent dans les différents volets. Comme par exemple : Iron Man, Captain America ou chez Warner, Godzilla et King Kong ainsi que leurs films de super-héros, Batman et Superman. Paramount a décidé de faire de même avec leur série « Transformers ». Une équipe de scénaristes doivent créer différents films à ce sujet. Universal ressort leurs monstres qui ont fait succès dans les années 30 et 50 : Frankenstein, Dracula, la Momie, etc.

Walt Disney fait la même chose avec Marvel Studios et Star Wars. Sans que leur films d’animation ne se mêlent. Une façon d’être ‘original’ dans le monde des remakes.

Au programme : « Aladin » (avec Guy Ritchie, le réalisateur de « Sherlock Holmes », aux commandes), « Cruella » (un prologue sur la méchante avec Emma Stone dans le rôle principal) , un deuxième volet « Maleficent », « Dumbo »(avec Tim Burton comme réalisateur),  « Mulan », « The Lion King » (avec comme réalisateur Jon Favreau qui avait fait « Iron Man » et “The Jungle Book”), « Prince Charming », » Tink » (sur la fée Clochette avec Reese Witherspoon dans le rôle principal), “Little Mermaid,” « Winnie the Pooh », « Pinocchio», « Snow White », « Rose Red” (la sœur de Blanche Neige) et “The Sword in the Stone.”

Une liste incroyable qui sera sans doute encore plus impressionnante dans quelques années.  Disney a un futur pavé en or devant lui sans devoir aller au pays d’Oz.

Stanley Berenboom

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *