2

TV Review Westworld

HBO est connue pour produire de grandes aventures, des histoires compliquées et mystérieuses avec plein de rebondissements. On n’est donc pas surpris que leur nouvelle sérié « Westworld » ressemble à ce modèle. Un modèle plaqué or : un budget de  100 million dollars et un cast impressionnant comme cerise sur le gâteau.

A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Westworld leur donne l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots commencent à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ? (Allociné)

Jonathan Nolan (« The Prestige », « The Dark Knight » et la série TV « Person of Interest ») et sa femme Lisa Joy (serié TV« Burn Notice») se sont lancés dans l’adaptation du film éponyme (1973) de Michael Crichton avec Yul Brynner et James Brolin. La serie a peiné avant d’arriver sur nos écrans car après avoir donné le feu vert à cette série très coûteuse, la toile s’est mise à bruisser de rumeurs évoquant des problèmes sur le tournage. HBO a alors décidé de mettre le projet sur pause pour donner aux deux créateurs le temps de boucler leur scénario. Bien leur en a pris car à présent « Westworld » ressemble plus ou moins à son projet malgré un début poussif et des premiers épisodes plutôt stéréotypiques. Ensuite, l’intrigue se met en place et démarre vraiment après l’épisode 5. A partir de ce moment, on ne lâche plus cette aventure extraordinaire à la recherche de soi-même. La grande force de cette série est non seulement l’intrigue, mais aussi les décors et costumes fabuleux et le fait que chaque personnage a été minutieusement préparé pour son heure de gloire.

Le cast est superbe : Evan Rachel Wood, Thandie Newton, Anthony Hopkins, Jeffrey Wright, James Marsden, Ben Barnes, Ingrid Bolsø Berdal, Clifton Collins, Jr. Luke Hemsworth, Sidse Babett Knudsen, Tessa Thompson et Jimmi Simpson. Non seulement leurs personnages sont bien écrits mais tous balancent entre le bien et mal et c’est cette zone grise qui rend la série tellement intéressante.

Une série qui commence mal mais qui finit de manière intense et surprenante voilà un agréable retournement de situation.

Stanley Berenboom

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *